Judo : la Guinée aura bientôt un centre moderne

0
401

La pandémie de COVID-19 continue à paralyser les activités sportives dans le monde, et la Guinée ne fait pas exception. Les fédérations sportives nationales profitent de ce temps d’arrêt pour réaliser quelques projets pour le développement du sport guinéen. C’est le cas de la fédération guinéenne de judo et disciplines associées (FGJDA) qui s’active dans les couloirs pour la réalisation de quelques projets.

Selon Elhadj Moustapha Diané, président de la FGJDA, son institution travaille actuellement sur plusieurs projets grâce à l’appui de la fédération internationale de judo.

<< Nous avons entamés plusieurs projets depuis quelques mois en collaboration avec la fédération internationale de judo (F. I. J). Bientôt nous allons démarrer la construction d’un centre moderne de judo. Les autorités nous ont octroyés un domaine de 1000m² au centre d’accueil de commandayah pour la réalisation du projet. Il est prévu la construction d’un bâtiment R+1 qui sera entièrement financer par la Fédération internationale de judo>> explique le président de la fédération guinéenne de judo.

Parallèlement à la construction du centre moderne, la fédération guinéenne de judo et disciplines associées (FGJDA) dit avoir déjà entamé un autre projet dénommé « le judo à l’école ».

Selon Elhadj Mustapha Diané, ce projet vise à mettre en place 50 clubs de judo dans les établissements d’enseignement à travers le pays. << Ce projet va contribuer à la formation de plusieurs jeunes en vue du développement et de la promotion du judo dans notre pays. Avec la collaboration de la fédération internationale et les départements en charges de l’éducation et des sports, nous avons prévus la mise en place de 50 clubs sur l’ensemble du territoire. Nous sommes déjà à 24 écoles ciblées. Chaque école aura un effectif de 25 filles et 25 garçons pour le moment. Nous avons reçu trois conteneurs de matériels et équipements sur douze prévus de la part de la Fédération internationale de judo qui va également prendre en charge les formateurs et l’assurance des apprenants>> a annoncé le président de la FGJDA.

Par ailleurs, d’autres projets sont à l’étude par la Fédération guinéenne de Judo, notamment la formation des entraîneurs et l’assurance maladie des apprenants, apprend-on.

 

Yagouba Diallo 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
12 ⁄ 4 =