Judo : la FGJDA dévoile son programme annuel

0
276

La fédération guinéenne de judo et disciplines associées a officiellement dévoilé son programme annuel ce samedi. C’était à l’occasion d’une conférence de presse qu’elle a animé à Conakry, au siège du comité national olympique et sportif guinéen.

Face aux hommes de médias, les responsables de ladite fédération ont étalé le programme de l’Institution sur le plan national et dévoiler les compétitions internationales aux quelles les judokas guinéens vont participer au compte de l’exercice 2022.

Aux côtés, du président Elhadj Moustapha Diané et du conseiller technique Paul Delormas, le premier vice président Abdoulaye Balipili Diallo a annoncé 11 rendez-vous qui attendent le judo guinéen.

 « Aujourd’hui le judo guinéen compte 36 clubs et 24 sont dans les écoles. Nous sommes en discussion avec l’ambassade de France pour organiser une coupe qui sera dénommée » coupe de la Francophonie ». On a retenu 20 judokas après les présélections pour les différentes compétitions auxquelles le judo guinéen va participer cette année à l’international. Cette année, nous allons participer à 11 compétitions sur le plan international. Il s’agit notamment de l’open de Ouagadougou, du championnat senior à Oran en Algérie et d’un autre à Niamey au Niger. En plus de ces compétitions, nous allons organiser 4 autres sur le plan national. On compte également organiser des stages pour nos arbitres et entraîneurs afin qu’ils soient mieux outillé. On cherche beaucoup de partenaires pour nous aider dans la formation, les équipements et les stages et avons aussi neuf (9) athlètes qui seront bientôt en formation au Maroc, Hongrie et en Centrafrique «  a expliqué Abdoulaye Balipili Diallo.

La FGJDA a également profité de cette conférence de presse pour présenter Mariana Estevez. Née de père portugais et d’une mère guinéenne, Estevez qui a participé à plusieurs compétitions en Europe et dans le monde décide finalement de représenter la Guinée.

«  je suis contente d’être là et surtout une fierté. J’espère que je vais faire de mon mieux pour défendre le judo guinéen. Ma mère est guinéenne et j’habite à Paris. C’est important pour moi de venir aider le sport guinéen surtout pousser les filles. » a lâché Mariana.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
30 − 17 =